Blog
La Belle Danse de la Négociation Salariale : La Valse à Trois Temps des Managers et Collaborateurs

3 minutes
Partager cette page

La Belle Danse de la Négociation Salariale : La Valse à Trois Temps des Managers et Collaborateurs

Un, deux, trois... Un, deux, trois... Si la négociation salariale était une danse, elle ressemblerait sans aucun doute à une valse. Elle nécessite une préparation minutieuse, des mouvements précis et une communication fluide. N'ayez pas peur, vous n'avez pas besoin de chausser vos chaussures de danse pour cela ! Suivez le rythme que je vais vous donner et vous serez prêt à briller sur le parquet de la négociation.

Le premier temps de la valse : la préparation

Avant de vous élancer sur la piste de danse, il est essentiel de se préparer. Dans le cadre de la négociation salariale, cela commence par la recherche de votre positionnement sur le marché du travail. Selon l'OCDE, une bonne connaissance de votre valeur sur le marché peut accroître votre pouvoir de négociation de 10 à 20% !

Et comment fait-on cela ?

Utilisez des outils comme Payscale ou Glassdoor pour avoir une idée précise de votre salaire médian en rapport de votre secteur, expérience et localisation. Et souvenez-vous, la valse se danse à deux, alors pensez soigneusement à ce que vous allez demander.. et à ce que vous êtes prêt à accepter !

Deuxième temps de la valse : la demande

Maintenant que vous êtes prêt, il est temps de faire tourner la tête de votre employeur. Comment ? En présentant clairement et de façon convaincante votre demande. N'oubliez pas que le mot « négociation » fait peur à beaucoup de monde. Soyez donc tactique dans votre approche. Comment instaurer le rythme de la danse alors que votre employeur semble avoir deux pieds gauches ? La solution réside dans un livre que j'ai trouvé récemment : 'Négociez sans vous fâcher' de William Ury. L'auteur recommande d'éviter de poser des ultimatums et de mettre plutôt en avant les bénéfices mutuels d'une augmentation salariale.

Troisième temps de la valse : la réaction

La danse approche de la fin, il est maintenant temps de montrer votre maîtrise. Que votre employeur dise oui ou non à votre demande, gardez votre calme. Une étude réalisée par le Journal of Organizational Behavior a démontré que les employés qui gardent leur sang-froid lors de la négociation salariale ont plus de chances de réussir. En cas de refus, n'ayez pas peur de demander des explications et de proposer une nouvelle discussion à une date ultérieure.

Voilà, la danse est finie. Dans l'attente du prochain bal, je vous souhaite de briller sur le parquet de la négociation salariale.

...Et si jamais, votre employeur ne veut pas danser... rappelez-lui que même Cendrillon a négocié jusqu'à minuit !


Références :
  • OCDE, Négociation salariale et marchés du travail, 2019.
  • Journal of Organizational Behavior, Emotional Intelligence and Negotiation Outcomes, 2020.
  • Payscale, Salary Research and Negotiation Guide, consulté en 2022.
  • Ury, William, Négociez sans vous fâcher, 2020.